vendredi 20 novembre 2015

Mon Joli Paris



Comment revenir sur le blog après ce qu'il s'est passé ?

Cette date du 13 Novembre restera gravée dans nos mémoires, c'est sûr ! Comme beaucoup, j'ai pu à un moment donné m'identifier à ces personnes qui sont parties bien trop tôt. Je crois que le fait d'avoir déjà été en concert au Bataclan n'a pas aidé la chose... En connaissant la salle, j'ai encore plus imaginé l'horreur. Les témoignages se sont au final confrontés à mes propres souvenirs...
Comme beaucoup j'ai passé une grande partie de la nuit du vendredi débout à suivre en direct l'actualité & à répondre aux messages me demandant si ça allait & où j'étais. S'en est suivi pour ma part deux jours à suivre les chaines d'infos en continu, à actualisé tous mes réseaux sociaux à chaque minute qui passait. J'avais besoin de savoir ! Pas par curiosité (même si tout ça à un peu quelque chose de malsain), mais pour tenter de réaliser, de comprendre, espérer même à travers mon écran que le bilan ne s'alourdisse pas encore & encore malgré les heures qui défilaient. 

Comme m'a dit ma maman samedi : "Je crois qu'aujourd'hui le ciel s'est mis au couleur de l'actualité". Alors quand dimanche j'ai vu le soleil refaire surface je me suis dit que je me devais de faire pareil. J'ai enfilé mes affaires de sport & je suis parti courir. A vrai dire je ne sais pas pourquoi cela m'a traversé l'esprit, je me rappelle juste qu'à ce moment précis c'est la seule chose qui me donnait envie de décoller de devant tous mes écrans, comme un réel besoin. Je ne sais plus combien de temps j'ai couru & ce n'était pas important. L'important était de me retrouver seule, pouvoir sentir le vent & en même temps la chaleur du soleil, respirer à plein poumons. Toutes ces choses banales que j'avais encore la chance de pouvoir faire. C'est comme ça que j'ai pu faire le point, me recentrer, réfléchir calmement. Cette course avait quelque chose de totalement différent par rapport à toutes les autres fois. Cette fois je n'ai pas couru pour moi mais pour EUX car j'avais l'occasion que eux n'auraient plus.

Même si depuis je réactualise mes réseaux encore beaucoup trop souvent, que je suis encore devant certaines chaines d'infos & qu'au final j'ai encore du mal à sortir de mon petit cocon, je pense que j'ai pris conscience qu'il fallait qu'on vive pour nous & pour la chance qu'il n'auront plus. Eux auraient aimé vivre encore alors nous n'avons pas le droit de nous en priver.

C'est pour cette raison (& aussi un rendez-vous) que je me suis rendue à Paris mardi comme je l'avais prévu. J'y ai vu Paris moins active, encore endolorie & meurtrie, même si elle commençait doucement à se réveiller... J'y ai aussi vu l'idée de l'article que je voulais pour revenir sur le blog. Un article sur Paris inévitablement. Mais un article qui montre son joli côté, qui vous met du baume au coeur après ces heures sombres. Un article qui vous montre pourquoi on aime cette ville & pourquoi on finira par s'y ressentir bien.
Je ne voulais pas quelque chose de triste. Même si en publiant je me rend compte que j'ai beaucoup parlé de ce qui a eu lieu alors qu'à la base ce n'était pas quelque chose que je voulais vraiment, l'ayant déjà un peu fait sur les réseaux sociaux.
Finalement, je n'ai rien effacé de tout ce que j'ai écris car je l'ai écrit naturellement, ça avait sans doute besoin de sortir... Ici on partage, alors si vous aussi vous avez besoin (ou simplement l'envie) n'hésitez pas à écrire un mot sous cet article, peu importe le sujet, du moment qu'il vient du coeur.

Peu importe le temps que chacun devra mettre pour remonter à la surface, l'essentiel est de le faire ensemble.
On oubliera jamais, il faudra apprendre à vivre avec.
Prenez soin de vous 




















Source Pinterest



See You Soon !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Pas de panique, tous vos petits mots doivent être approuvés avant d’apparaître :)